Une semaine au Hombu Dojo (2/8)

Publié le par Gérald

Une semaine au Hombu Dojo (2/8)

Le réveil sonne : 5h30, le cours du Doshu commence dans une heure...

Il y a beaucoup plus de monde qu'hier sur le tatami, mais moins d'Occidentaux en proportion. Le cours de Moriteru Ueshiba, l'actuel Doshu, est de l'aïkido très basique mais dans une forme qui touche à la perfection. Je suis un peu ému quand-même de le voir pour la première fois. Il est très souriant.

L'ambiance d'hier se confirme : des Japonais me sollicitent et le cours se déroule dans la bonne humeur.

Cours suivant : Takeshi Kanazawa. Je ne le connaissais pas mais je suis impressionné. Il a un style qui parait un peu mécanique lorsqu'on l'observe, mais entre ses mains, on se sent projeté avec une parfaite fluidité et à grande vitesse.

Le dojo s'est un peu vidé par rapport à la première heure. On peut donc se laisser aller sur les projections et le sensei passe systématiquement parmi nous.

Après-midi, Hiroyuki Namba. Les démonstrations sont dynamiques, mon partenaire un peu moins (récupération active comme on dit), mais très souple comme apparemment tous les pratiquants ici. Notez qu'à l'Aikikai on invite généralement son partenaire pour toute la séance, et parfois même avant le début du cours.

Dernier cours de la journée : Yuichi Kodani. Un peu moins basique que ses prédécesseurs mais j'arrive quand-même à suivre avec l'aide de mon partenaire. Il passe parmi nous juste pour nous faire les techniques, sans faire de commentaire.

Au final, une journée exceptionnelle avec quatre maîtres d'aïkido plus passionnants les uns que les autres.

Démonstration de Takeshi Kanazawa au 50eme All Japan Aikido

Publié dans Aikido, Tokyo